Le droit au bonheur

La première fenêtre du calendrier de l'avent est ouverte. Mes clients partagent beaucoup avec moi leurs difficultés à se laisser aller au bonheur dans le climat social que nous vivons. N'est-ce-pas indécent d'être heureux alors que tant de gens sont malades, perdent leur emploi, sombrent dans la dépression?

Question plus que légitime... Aurons-nous le droit cette année de nous sentir heureux?

Je crois que oui... Je crois qu'il est possible de ne pas être aveugle à la misère qui nous entoure et s'autoriser à savourer les beaux moments qui s'offrent à nous. J'ose même dire qu'il faut les cultiver et que ce n'est pas un acte égoïste. Toute personne qui prend soin d'elle prend indirectement soin des autres. Toute personne qui va bien propage sa joie de vivre. Aujourd'hui plus que jamais, nous avons besoin de nous nourrir de cette lumière. C'est une chaîne vertueuse dont nous ne pouvons pas nous passer. Un cadeau des plus précieux.

Respirons notre force intérieure, cultivons la, savourons la et n'hésitons pas à la diffuser!

J'ose vous souhaiter un joyeux temps de préparation pour les fêtes de fin d'année.


Chaleureusement



Featured Posts
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Véronique Lortilloir, sophrologue diplomée de l'EIST