Sophrologie et gestion de la douleur

" Pratiquer la sophrologie, c'est entrer en amitié avec soi-même". J'adore cette phrase qui est tellement juste. Mais comment entrer en amitié avec un corps emprisonné dans la douleur? La douleur nous déconnecte de nous-même, de nos sensations, de nos plaisirs les plus simples, de notre quotidien. Lorsqu'elle disparait telle un gros nuage, on se retrouve à nouveau. Comment faire face à la crise? La sophrologie ne nous promet pas de petit miracle. Elle nous propose... d'accepter... de regarder sans jugement, d'écouter la sensation et de l'apaiser... peut-être jusqu'à la faire disparaitre. Dans la douleur, notre corps nous dit quelque chose. On veut souvent la vaincre en la repoussant, alors q

Posts récents
 
Archives
Recherches par tag

Véronique Lortilloir, sophrologue diplomée de l'EIST