top of page

Sur le chemin de nos pensées

"S'identifier au mental, c'est lui donner de l'énergie. Observer le mental, c'est lui enlever de l'énergie."
Eckhart Tolle.

Prendre quelques instants à l'intérieur de soi et laisser résonner cette phrase.

Que nous dit-elle?

Qu'en nous projetant dans nos pensées, nous leur donnons un grand pouvoir. Pour peu qu'elles deviennent notre essence, nous les imprimons dans notre corps et notre esprit jusqu'à nous identifier totalement à elles. Nos pensées étant à l'origine de nos émotions, nous devenons tristesse, colère, etc...

Si, au contraire, nous adoptons la posture de l'observateur, si chère à la sophrologie, nous pouvons alors mettre la distance nécessaire avec les énergies qui vivent en nous (nos émotions), et décider alors si nous souhaitons les laisser vibrer ou non.

Lorsque nous avons des émotions agréables, nous rapprocher d'elles pourra nous permettre de les ancrer en nous et de les revivre au besoin. Les émotions douloureuses ont une nette tendance à s'imprimer beaucoup plus facilement sans y être invitées. C'est là où le mode pleine conscience se devra d'être activé pour créer la distance nécessaire afin d'observer nos pensées, de reconnaitre leur existence, pour mieux pouvoir les laisser partir si c'est ce dont nous avons besoin.


A vos marques, prêts, respirez.


Comments


Featured Posts
Revenez bientôt
Dès que de nouveaux posts seront publiés, vous les verrez ici.
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page